Psychothérapie

Les définitions classiques conçoivent la Psychologie comme la connaissance de la psyché. La Psychologie de l'Evolution considère cette psyché sous un triple aspect : deux pôles antagonistes, complémentaires et dynamiques reliés par un médiateur.

1 er pôle : L'ensemble des fonctions psychiques et tendances multiples qui composent notre personnalité, notre sens d'être un moi séparé. Cette entité psycho-corporelle est conditionnée et fondée sur la mémoire, déchirée par la tension du temps linéaire passé-futur.
Cette personnalité est multiple, structurée par de nombreuses sub-personnalités - personnalités partielles possédant des croyances, des dynamismes et des orientations diverses dans l'existence.

Nous retrouvons des descriptions de ces multiples schémas d'énergie du moi dans l'œuvre de Sri Aurobindo, de Gurdjieff, chez Assagioli dans la Psychosynthèse et Hal et Sidra Stone avec le Dialogue Intérieur et la Psychologie des subpersonnalités.
Nous appelons ce premier pôle : l''être existentiel ou personnalité.
 
2 ème pôle  : L'essence spirituelle, le principe conscient. Inconditionné, il est la source de l'être, l'essence même de la conscience de soi. Son unique temps est maintenant. Il est la présence immédiate et intemporelle appelé Soi dans la tradition du Yoga et du Tantra, ou nature profonde de l'esprit dans le Bouddhisme.
Cette essence spirituelle est le but recherché par la plupart des approches méditatives.
Nous l'appelons : l'être essentiel ou Soi.
 
3 ème pôle :  Le médiateur ou intermédiaire entre les deux premiers pôles, le lien conscient qui les unit. Nous en trouvons de nombreuses références. Il est nommé et décrit différemment selon les sensibilités et les contextes culturels de ceux qui s'expriment à son sujet. Sri Aurobindo l'appelle «  l''Être Psychique » et en fait une des clés de la réussite dans la pratique du Yoga Intégral. Certaines écoles ésotériques du vingtième siècle en parlent également et le nomment Antakarana  (un terme utilisé avec un sens légèrement différent en psychologie indienne), il y est décrit comme l'intermédiaire entre l'âme et la personnalité.
Hal et Sidra Stone l'évoquent longuement dans leur cartographie de la conscience et l'appellent « ego de conscience ».

Nous considérons ce médiateur comme le fruit de l'individuation. Il semble, en effet, qu'aujourd'hui les êtres humains ne sautent pas à pieds joints, abruptement, de la personnalité à l'essence. Un long processus évolutif, d'intégration, de maturation et de dépassement intervient, nous amenant à naître à l'individualité créatrice : un être humain reconnaissant son essence et manifestant de manière créative à travers sa personnalité la tonalité unique de son être.

La Psychologie de l'Évolution répond aux besoins de ce dessein évolutif. Étymologiquement le terme évolution provient du latin évolutio : action de dérouler (volvere : rouler). L'évolution favorise le déploiement et l'actualisation progressive des possibles qui sommeillent au sein de notre psyché.
De la même façon qu'un chêne majestueux est déjà tout entier potentiellement présent dans le gland, le germe d'une individualité intégrée et créatrice palpite dans les profondeurs de notre être, ne demandant qu'à se déployer.

La Psychologie de l'Évolution envisage ce déploiement comme un processus de conscience s'exprimant (ou cherchant à s'exprimer) en chaque être humain. Ce processus dynamique nous pousse à mieux comprendre et à intégrer les mécanismes de notre personnalité, à en dépasser les limitations. Il nous invite à reconnaître et à réaliser le «  Soi ». Il vise à l'expression de nos multiples potentiels et à la restauration de la complétude de l'individualité (du latin individuum : indivisible).

La Psychologie de l'Évolution nous invite (par ses nouvelles représentations de la réalité, par des procédures et des exercices pratiques et ludiques) à changer de perspective et à vivre notre vie en nous référant à notre ressenti, à notre cœur et à notre vérité d'être.
 
 
SES OBJECTIFS
  • Comprendre comment s'est construite notre personnalité, cet ensemble de « moi » qui compose notre famille intérieure.
  • Quels sont les rôles que nous jouons ? et pourquoi ?
  • Quelles sont les possibilités que nous avons refoulées ou non développées dans le seul but de nous conformer au monde, de nous faire aimer et qui attendent d'être reconnues et libérées ?
  • Développer l'art de voir et d'accueillir ce qui est là, sans jugement, sans intention.
  • Retour à notre Centre, à notre tranquillité inhérente.
  • Laisser s'épanouir « l' acteur » en nous.
  • Faire le choix de ne pas répéter mécaniquement les mêmes schémas de comportement (qui bien souvent nous desservent).
  • S'aventurer à jouer de nouveaux « jeux  », nous offrant plus de possibilités et de liberté dans nos vies.
 
LES OUTILS UTILISES :

RESPIRATION MANDALA : puissant outil de guérison qui allie la respiration intensive, la musique et les sons (proche du rebirthing). Permet d'explorer des états non-ordinaires de conscience.

DIALOGUE INTÉRIEUR : méthode permettant de découvrir et reconnaître les multiples « moi » constituant la personnalité et de développer un « ego conscient ».

FOCUSING : basé sur le ressenti, la conscience et la sagesse du corps. Aide à reconnecter les émotions réelles et à leur offrir un espace de libération.

INTERPRÉTATION DES RÊVES : décryptage du symbolisme personnel et écoute des messages du « maître intérieur ».

ALIGNEMENT : apprendre à s'enraciner à la terre, à se relier au ciel et à explorer l'ouverture du cœur.

RECADRAGE : apprendre à considérer les situations « difficiles » du point de vue de l'évolution de la conscience et de la transformation.
  • Psychologie de l'évolution

Moyens de paiement

  • Chèques bancaires
  • Espèces